Quels sont les différents éléments qui changent le goût des différents whiskies ?

Il est important de distinguer les différents whiskies vendus aujourd’hui dans le monde. En effet, il n’existe pas une seule sorte de whisky, mais différents types qui varient selon leurs processus de production, leur origine territoriale et les ingrédients utilisés pour leur fabrication. Ces différents éléments contribuent à la variation du goût du whisky.

Le blended whisky : le type de whisky le plus fréquent

Un blended whisky est le fruit d’un assemblage des alcools de grain, des single pot still, des ryes, des single malts écossais tourbés ou non et des bourdons afin de développer des saveurs et un caractère spécifique. L’assemblage des blends se fait par des maîtres assembleurs ou master blenders. En effet, la base des arômes se fait sur des notes fruitées, généralement d’agrumes, de pommes ainsi que florales. Pour les équilibrer, les goûts plus portés sur les épices, les herbes et le foin sont essentiels. Ensuite, une part d’arômes tourbés rend le blend plus percutant. Le blended whisky est le plus consommé dans le monde, car il est moins cher que les autres. Ce type de whisky naît au cours du XIXe siècle grâce à la distillerie Glenlivet. La grande majorité est vendue sous des marques bien connues, telles que Johnnie Walker, Chivas Regal, Ballantine’s, etc.

Le single malt : produit star des distilleries écossaises

Un single malt est un whisky produit exclusivement à partir d’eau, d’orge maltée et de levure. Ce type de whisky provient d’une seule et unique distillerie. L’orge est une céréale riche en amidon, qui se transformera en alcool sous l’action de levures suite au maltage en sucres fermentescibles. En effet, le goût du whisky single malt provient des fûts en chêne utilisés pour sa maturation. Concurrencé par le blended durant de nombreuses années pour des raisons économiques, le single malt réapparaît en force dans les années 1960 grâce à Glendefiddich. Aujourd’hui, la plupart des distilleries proposent un single malt au grand public, ce type de whisky étant dédié depuis longtemps au marché de négoce.

Le whisky de grain : whisky issu d’une unique distillerie

Le whisky de grain est réalisé à partir de différents céréales non maltées dans un alambic à colonnes (seigle, blé, maïs, avoine). Il ne subit qu’une seule et unique distillation, il possède par conséquent un goût du whisky très peu marqué. Dans la plupart des cas, les whiskies single grain sont ni plus ni moins que des vodkas vieillies. Ce type de whisky n’est que très rarement consommé seul, et ne démontre que bien peu de profondeur et de qualité gustative comparé aux autres. Cependant, le single grain retrouve aujourd’hui petit à petit ses notes de noblesse et revient sur le devant de la scène, grâce aux grandes marques telles que l’irlandais Teeling ou encore Haig Club, mais également par des embouteilleurs indépendants.

Comment conserver au mieux un whisky ?
Peut on « couper » un whisky avec une autre boisson ?