Peut on « couper » un whisky avec une autre boisson ?

Nombreux sont ceux qui pensent qu’ajouter de l’eau ou de la glace à un whisky est un sacrilège. Mais d’autres pensent que cela est nécessaire pour magnifier le goût du breuvage et varier les expériences de dégustation. Toutefois, il y a plusieurs variétés de whisky et selon le cas, l’eau peut agir comme un révélateur et le rendre meilleur. Etant donné que pour certain whisky, l’eau peut en altérer le goût, comment être sûr de pouvoir bien l’apprécier ?

Comment couper le whisky avec de l’eau ?

Pour couper son whisky avec de l’eau sans le brusquer, il faut choisir une eau légèrement fraîche ou tempérée. L’objectif étant de permettre au whisky de s’ouvrir et non de le diluer, la quantité ajoutée doit être précise. Il faut opérer par étape en versant l’eau petit à petit pour constater la transformation du nez et de la bouche. Il faut choisir une eau neutre pour éviter des arômes parasites qui altéreraient ceux du whisky. Outre une eau minérale, il existe également des eaux écossaises spéciales dont le goût est en harmonie avec le whisky. Quoi qu’il en soit, la pureté de l’eau est primordiale pour que la dilution soit la plus faible possible.

Avec quelle autre boisson couper le whisky ?

Nombreux sont ceux qui préfèrent le whisky nature, et pour un homme, ajouter autre chose pourrait lui enlever une part de sa masculinité. Toutefois, ajouter une autre boisson est une affaire de goût si on comprend sa saveur. Que ce soit la note épicée, la note fruitée ou la note florale, cela apporte une note particulière qui en agrémente la saveur. Le coca-cola, aussi fort en goût, permet d’avoir un peu de sucre dans son verre tout en exaltant le côté épicé. Le jus de citron apporte une touche d’acidité tandis que l’eau gazeuse est idéale pour un whisky très fort. Aussi, couper son whisky avec du glaçon est le moins conseillé, car la liquéfaction de la glace perturbe la distillation établie.

Les cocktails à base de whisky

Inventé dans les années 1920 pour masquer le mauvais goût de l’alcool de contrebande, il en existe différentes variétés pour apéritif ou digestif. Il y a tout d’abord les cocktails irlandais dont la plupart sont composés de whisky et de ginger beer agrémenté de citron ou de fruit. Mais on peut également couper son whisky avec du thé irish breakfast ou du lait concentré sucré. Pour les cocktails écossais, le whisky peut être agrémenté de jus de pomme, de miel, voire du martini. Les Japonais sont plus portés à incorporer du vermouth sec ou rouge dans leur whisky avec du zeste de citron. Par contre, les Américains sont plus tentés par le sirop de canne à sucre et le citron pour l’agrémenter.

Quels sont les différents éléments qui changent le goût des différents whiskies ?
Comment conserver au mieux un whisky ?