Whisky et Scotch : quelles différences ?

Les consommateurs d’alcool aiment boire le whisky et le scotch, car ils sont des produits de qualité. Pourtant, ils sont nombreux à ne pas connaitre les différences scotch et whisky. Ces deux produits ne possèdent aucun point commun, à part l’existence de l’alcool dans leur composition. Ils ne possèdent pas les mêmes matières premières, les mêmes modes de fabrications, et les mêmes saveurs.

Présentation : le whisky et le scotch

Le whisky et le scotch ne sont pas très différents en termes d’étymologie, car ces deux alcools signifient « eau-de-vie ». D’après l’histoire, le terme « Scotch » désigne un whisky écossais, et le whisky en général désigne un produit qui provient de l’Irlande. Cependant, la provenance de cette boisson alcoolisée est encore un sujet de débat. Il existe des personnes qui disent que le whisky vient d’Écosse. Il y en a d’autres qui affirment, que le whisky a vu le jour en Irlande. Auparavant, l’eau-de-vie est utilisée à des usages médicinaux. Elle servait à remplacer l’antibiotique, car elle était un remède contre les parasites et les poisons. De plus, le whisky à cette époque ressemblait à une liqueur parfumée. Lorsque, la consommation du produit se développe, l’eau-de-vie prend le nom du whisky et se propage à travers le monde. Donc, si les deux produits possèdent la même signification, quelles sont les différences scotch et whisky ?

L’élaboration du whisky

Les différences scotch et whisky se trouvent au niveau de la fabrication de ces deux produits. Le premier provient d’une orge maltée, et le second est fabriqué à partir de plusieurs céréales fermentées : orge, blé, seigle, et maïs. Cette sorte de fermentation des céréales donne un whisky de grains. Pour concevoir un whisky, il faut suivre quatre étapes. Tout d’abord, les céréales non maltées sont cuites dans une cuve pendant trois à quatre heures environ. Sous la pression de la vapeur, les grains éclatent et libèrent des amidons. Ensuite, ces céréales non maltées vont être mélangées avec l’orge dans une autre cuve. Grâce à la diastase de l’orge, les amidons des céréales se transforment en alcool. Après cette étape, l’élaboration passe à la distillation du produit dans un alambic. Le whisky obtenu à partir de cette distillation contient un alcool plus élevé que le scotch. Enfin, pour la maturation, le whisky va subir un vieillissement dans des fûts de chêne.

La fabrication du scotch

Le scotch est un whisky malté qui provient d’une orge riche en amidon. Pour obtenir ce type de whisky, il faut utiliser trois ingrédients principaux : l’orge, l’eau, et la levure. La fabrication du scotch est divisée en cinq étapes : le maltage, le brassage, la fermentation, la distillation, et la maturation. Tout d’abord, le maltage de l’orge se divise en trois étapes : le trempage, la germination, le séchage. Dans cette étape, l’orge sécrète un enzyme appelé diastase. Grâce à cet enzyme, l’amidon devient soluble. Ensuite, il y a le brassage. Lors de cette étape, l’orge séchée est broyée et mélangée avec de l’eau chaude. Cette procédure permet de convertir l’amidon soluble en sucre liquide. Après le brassage, le sucre liquide passe à la fermentation. Grâce à l’action de levure, le sucre liquide se transforme en alcool et sera distillé pour obtenir un scotch. Enfin, comme le whisky, la maturation du scotch passe dans des fûts de chêne jusqu’à sa mise en bouteille.
Pourquoi le whisky breton gagne-t-il en renommée mondiale ?
Qu’est ce qu’un whisky tourbé ?

Plan du site