Qu’est ce qu’un whisky tourbé ?

Le whisky tourbé offre un goût fumé très distinctif. Cette saveur particulière provient de la tourbe, une substance végétale, utilisée comme combustible lors du séchage des grains-d’orge germés constituant le malt. La présence ou l’absence de tourbe peut d’ailleurs être l’un des principaux facteurs de votre choix. Découvrez tout sur le whisky tourbé et ses principales différences avec un whisky non tourbé.

Qu’est-ce que la tourbe exactement ?

La tourbe est une substance organique fossile formée par l’accumulation de mucus dans une zone humide qualifiée de tourbière. Une tourbière, c’est un étang contenant des végétaux, une mousse, une sphaigne très épaisse qui va absorber, se déposer et se décomposer ensuite dans l’ensemble de l’étang ou du lac. Ainsi, une tourbière est principalement constituée de zone humide, mais peuplée par une bonne végétation et permet d’obtenir un dépôt de tourbe. Elle constitue un combustible utilisé pour le séchage du malt. Lorsqu’on brûle cette matière, elle produit des fumées grasses, épaisses, sans générer trop de chaleur. Elle émet des phénols, qui sont des composés aromatiques à la saveur iodée et fumée, presque médicinale. La tourbe est très répandue en Écosse, mais on peut aussi la trouver dans de nombreux sols en Europe, notamment dans les Vosges et dans le bassin Lorrain. Dans ces endroits, les sols abritent d’anciens volcans et ont laissé un terroir de tourbières exceptionnelles.

Pourquoi de la tourbe dans le whisky ?

Le whisky tourbé est réalisé à base de malt, des grains-d’orge germés distillés. Ces grains doivent être séchés à température ambiante avant la distillation. Lorsque l’orge est encore humide, ces saveurs seront absorbées. Donc, le maître distillateur doit maintenir un feu de tourbe constant à faible température, afin de dégager plus de phénols que possible en fumées épaisses. La tourbe était à l’origine un combustible de choix, car elle est facile à utiliser pour sécher le malt vert. Bien qu’elle soit souvent remplacée par d’autres combustibles aujourd’hui, elle est toujours utilisée dans la fabrication des whiskys tourbés : la saveur distinctive dont elle imprègne le malt sert à rehausser leur palette aromatique. Les arômes des whiskys tourbés dépendent de la température de brûlage et de la quantité de matière brûlée.

Quelques exemples de whisky tourbé

Le whisky Smoky Black The Famous Grousse est un whisky à la fois puissant et souple, typique de la marque. Ses notes épicées et fumées se dégustent aussi bien « on the rocks » que mixée dans des cocktails. Le whisky Smokey Monkey de Monkey Shoulder vous permettra de découvrir une version fumée du célèbre scotch. Quant au whisky de Grant’s, il offre une saveur tourbée douce, combinant des grains single malts tourbés. Son goût fumé s’accompagne de notes fruitées, de miel et d’agrumes, à déguster pures ou avec des glaçons. Enfin, la dernière nouveauté en matière de whiskys est le whisky Ailsa Bay. Ce single malt tourbé des Lowlands est un whisky innovant par son processus créatif unique.

Whisky : qu’est ce que le Rye ?
Le Bourbon est il un whisky ?